La vapeur de la cigarette electronique est-elle dangereuse pour votre entourage?

La vapeur de la cigarette electronique est-elle dangereuse pour votre entourage?


Inventée comme un instrument de santé publique visant à réduire la consommation de substances nocives contenues dans le tabac classique (ammoniac, goudron, etc), la cigarette electronique suscite pourtant des inquiétudes (dont la dernière en date concernant la mèche contenant des fibres de verre). 
En effet, nombreux sont ceux qui s'inquiètent d'un éventuel danger dans le tabagisme passif de la vapoteuse. L'OMS et le gouvernement français ont même décidé l'interdiction de la cigarette electronique aux mineurs et sa consommation dans les lieux publics. 

C'est ainsi que plusieurs études ont vu le jour pour permettre de savoir si la fumée de la vapoteuse pouvait nuire à la santé de l'entourage d'un vapoteur, et mesurer son impact sur la santé (cancer du poumon, etc) comparer au tabagisme passif classique.
Partons d'un constat indéniable : la vapeur recraché par un fumeur de cigarette electronique est beaucoup moins nocive que celle d'un fumeur classique. La vapoteuse élimine la combustion évitant les dommages au poumon (et le risque de cancer associé) causés par les particules brûlées de tabac, du papier à cigarette mais surtout du goudron. La vapoteuse n'émet pas non plus de monoxyde de carbone, très toxique. Les cigarettes électroniques ne contiennent pas de tabac, donc aucune substance cancérigène lorsqu'on fait brûler du tabac, ni de produits chimiques toxiques. Pour finir, la nicotine contenue dans le e-liquide est la même que celle utilisée en pharmacie pour les produits de sevrage type patch, gommes à mâcher ou pastilles. 


 

 

L'étude la plus significative a été réalisée en 2013 et publiée dans la revue scientifique Indoor Air. Le but était de tester la qualité de l'air d'une chambre de test de 8m3 d'acier inoxydable suite à l'utilisation pendant 20 minutes de cigarettes électroniques ou de tabac classique. Si une vingtaine de produits chimiques ont été retrouvés suite à l'utilisation d'une cigarette classique, seuls six ont été retrouvés dans la chambre après utilisation d'une cigarette électronique et les émissions était jusqu'à 40 fois plus faibles que les émissions d'une cigarette classique. A noter que la nicotine était absente des substances retrouvées. C'est-à-dire clairement que l'entourage n'est pas exposé du tout à la nicotine, mais plutôt à du formaldéhyde, de l’acroléine, de l’isoprène ou encore de l’acétaldéhyde ou de l’acide acétique, mais plus à du goudron. 
Si une personne inhalait directement la fumée exhalée par un vapoteur de e-cigarettes et la gardait dans la bouche en répétant 300 fois l'opération, elle ne serait exposée qu'à 2,1mg de nicotine, soit la quantité présente dans une seule pastille de produit de sevrage nicotinique ou de gomme à mâcher, soit une quantité qui n'engendre ni danger, ni risque quelconque de dépendance. 
Lors de la réunion annuelle de la Société pour la recherche sur la nicotine et le Tabac rassemblée à Helsinki, une étude a publié ses résultats concluant qu'aucun danger pour la santé du vapoteur et encore moins de leur entourage n'a été détectée, suite à une étude réalisée sur l'effet de la vapeur de cigarette électronique sur les cellules vivantes. 

Concernant le e-liquide, le combustible de la cigarette chauffé par la meche, il s'agit de faire le bon choix pour combiner satisfaction (goût, vapeur, sorte de meche, etc) et sécurité : il existe plusieurs sortes de e-liquide transférant le goût, chacune avec ses propres caractéristiques. Sachez que la meilleure pour diminuer la fumée, et donc le tabagisme passif est le e-liquide 100% propylène glycol qui de plus restitue parfaitement les arômes et le goût du parfum choisi. 

 

 

Les mesures de restrictions malgré tout prises contre les fumeurs de e-cigarettes apparaissent alors comme des non-sens dans une société où l'on clame l'arrêt de la cigarette classique, son interdiction dans de plus en plus de lieux. L'alternative trouvée dans la cigarette électronique offre une opportunité exceptionnelle pour les fumeurs ET pour leur entourage victime de tabagisme passif, en diminuant les risques de cancer du poumon et de maladies cardio-vasculaires. Cette polémique autour des effets des e-cigarettes sur l'entourage n'a donc pas lieu d'être et l'Etat qui s'entête à y voir un danger empêche se faisant l'extension d'un système qui pourrait sauver des milliers de vies. 
 

Articles connexes

Des médecins à la défense de la cigarette électronique
Les médecins défendent la cigarette électronique. http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/science/2013/11/29/003-cigarette-electronique-nicotine-recommandation-medecins-danger.shtml ..
L’interdiction de fumer librement ne peut s’appliquer à la cigarette électronique
La Direction administrative (donc le Premier ministre) vient de publier un communiqué via le site www.service-public.fr une note expliquant le principe général de droit pénal qui ne permet pas d'assimiler la e-cigarette dite cigarette électronique ou vapoteuse et la cigarette à base de tabac.   Donc l’interdiction de fumer librement ne peut s’appliquer à la cigarette électronique ou vapoteuse ou e-cigarette.     Cette publication fait référence au verdict rendu par la cour de cassation en date du mois de novembre 2014, qui était une affaire concernan..