La cigarette électronique ou le mod électronique? Quel différence?

La cigarette électronique ou le mod électronique? Quel différence?


Le Mod électronique, comme l'e-mode, offre aux fumeurs une simulation quasi parfaite de la pipe et par conséquent préserve le goût du tabac. Le mod est constitué d’un tronc contenant la batterie, d’un connecteur de type 510 pour fixer les clearomizers, d’un bouton marche/arrêt, d’un circuit électronique lui donnant des fonctions additionnelles, d’un écran affichant la puissance expédiée à l’atomiseur ainsi que sa résistance, et le niveau de la batterie. Ces composants sont d’ailleurs très classiques comme c’est le cas avec un e-mode. Grâce à une batterie à longue durée, l’autonomie peut aller jusqu’à un peu moins de 3 500 mAh pour une batterie ego. Les batteries de marque ego ou autre sont interchangeables, autorisant aux fumeurs une durée d’utilisation presque illimitée. D’habitude, le chargeur peut accueillir de 2 à 6 batteries en même temps, exactement comme celles fournies par ego. La quantité de vapeur que le vapoteur ou la vapoteuse souhaite obtenir est réglable grâce à la tension ou à la puissance. Par exemple, on peut diminuer la tension afin d’augmenter la saveur tout en économisant l’autonomie du mod. Des fabricants vendent aussi des accessoires complets, ce que fait le modèle e-mode. Mais le mod est généralement fragile, car si un seul élément du système s’abîme, c’est le circuit intégré qui devient inopérant.


La cigarette électronique, à l’instar du protank, d'evod, d'eroll ou d’esmart, génère une fumée agrémentée d’arômes et éventuellement de nicotine. La personne qui la fume comme on le fait avec une pipe est alors appelée « vapoteur » ou « vapoteuse ». L’e-cigarette contient un réservoir d’e-liquide qui approvisionne la résistance, cette dernière étant chauffée par la batterie, ainsi que des mèches. Pour garantir le transfert de cette e-liquide avant la chauffe, les mèches fabriquées en fibre de verre sont insérées dans la résistance. L’atomiseur, c’est-à-dire la combinaison du réservoir et de la résistance, existe sous deux formes : les clearomizers et les cartomiseurs. Les clearomizers sont plus courantes parmi lesquels l'evod et ceux d’esmart. En effet, la résistance pour le modèle evod est placée au fond du réservoir, permettant d’assurer l’immersion permanente de la résistance. Les protank sont même dotés de deux résistances. Cependant, l'igo ne possède pas de réservoir. Donc, il est indiqué de mixer l’e-liquide avec les mèches pour l'igo. D’après l'igo, c’est l’atomiseur reconstructible. L’autonomie est proportionnelle à la taille de la batterie, laquelle peut se charger dans son boîtier comme celui d’eroll. La vapeur obtenue est un substitut au traditionnel tabac, idéal pour une transition en douceur. La vapeur étant inodore, elle s’évapore immédiatement. Selon le modèle, la cigarette électronique peut comporter une commande afin de modifier la quantité de vapeur en variant la puissance de la batterie. Le modèle à deux résistances de protank peut ainsi délivrer une vapeur plus chaude. Des coffrets contenant tous les accessoires existent comme ceux d’esmart, tandis qu’eroll propose la mini-cigarette électronique. Cependant, malgré les avancées technologiques, ce type de cigarette et la pipe présentent toujours un risque évident pour la santé du vapoteur ou de la vapoteuse, en raison de sa teneur équivalente au tabac

 

Articles connexes

D'où vient la cigarette électronique
la cigarette électronique vient d'un inventeur Chinois qui à vu sont Père mourir d'un cancer grave dû au tabac, ce reportage explique le nombre de 4000 toxines contenuent dans une cigarette classique et la non dangerosité de la cigarette électronique, la similitude entre le tabac et la e-cigarette est la nicotine, dans ce reportage ont explique bien que la nicotine n'est absolument pas dangereuse pour la santé, mais rend dépendant, le but de la vapoteuse est de ce défaire de cette dépendance, et cela à cour terme... ..